Il n’y a pas de coeliaques en Provence

Cet été 2016, nous rêvions de douceurs et de saveurs provençales …
C’est ainsi que nous avons décidé de passer une semaine en Avignon et quelques jours à Bonnieux dans le Lubéron.

Pour passer quasi tous nos étés en France (Bretagne, Loire, Alsace, Périgord), nous n’étions pas fort inquiets quant au régime sans gluten de notre fille aînée, car nous avons toujours trouvé des restaurateurs et des habitants locaux aux petits soins pour son régime.

Nous nous disions aussi que la cuisine provençale se prête particulièrement bien aux personnes intolérantes au gluten …

Et bien, voici un scoop : au vu du nombre de provençaux qui ne savaient pas ce qu’était le gluten, au vu du nombre de magasins et de supermarchés où il n’y a aucun rayon sans gluten, au vu des restaurateurs qui ne voient pas ce que nous voulons dire quand nous parlons du gluten, nous en concluons qu’ il n’y a pas de cœliaques en Provence !!!

C’est ainsi que durant notre voyage, quand nous parlions de gluten, nous avons très souvent entendu :”le quoi ?”, “Mais bien sûr, de toute façon tout est fait maison ici, rien ne vient de l’extérieur, nous sommes un restaurant de qualité … mais qu’est-ce que c’est exactement le gluten ?

Un peu découragés mais pas encore totalement, nous avions trouvé sur internet le Restaurant du Cheval Blanc (dans le village du même nom) qui se présente comme un restaurant spécialisé dans la cuisine sans gluten.
Confiants et heureux, nous n’avons pas hésité à faire un détour de 20 kilomètres pour rejoindre cet endroit.
Nous avons donc bien précisé à la commande l’intolérance de notre fille et avons pris le menu du jour. En amuse-bouche, nous avons reçu une soupe de pâtes ! Assez choqués, nous avons interpellé le serveur qui nous a lancé un “ah oui, c’est vrai ” pas plus tracassé que cela …
L’entrée a effectivement été sans gluten … ouf
Pour le plat, nous avons reçu du poisson pané !( je ne vous dis pas notre tête ). Le dessert était effectivement sans gluten mais nous ne nous sentions plus en confiance …
Nous sommes sortis de ce restaurant fort déçus …

Nous terminerons cependant sur une note positive. Nous avons pu, grâce au site français http://www.sortirsansgluten.com/, prendre un repas délicieux et réellement sans gluten à Avignon … au formidable restaurant libanais “Le Cèdre”.

Vous avez dit “Saveurs provençales” ?

Publication originale par Valérie

Print Friendly, PDF & Email

Une pensée sur “Il n’y a pas de coeliaques en Provence

  • 28 septembre 2017 à 19 h 19 min
    Permalink

    Je suis cœliaque, française et pâtissière. Je dois vous dire que j’ai le même problème que vous quand je vais en Lorraine. Ça évolue tout doucement mais grosso modo (très grosso modo), j’ai l’impression que le Sud-Ouest de la France est riche de petits restaurants, bons voire excellents, où l’on peut manger sans gluten, pas le Nord-Est et visiblement pas le Sud-Est d’après ce que vous décrivez. Ça peut s’expliquer par le fait que Midi-Pyrénées soit la première région bio française et ensuite vient la Bretagne. Donc l’Ouest serait davantage concerné par la qualité de la nourriture? Dans le Sud en tout cas, il y a une réelle recherche de qualité du produit dans quantité d’entreprises de l’alimentaire, artisans des métiers de bouche et organismes de recherches ou certifications . La formation des restaurateurs n’y est pas encore à jour, comme en Belgique je suppose, mais les acteurs économiques s’y sont mis par goût ou par nécessité. C’est très rare quand on me dit: “le gluten, qu’est-ce que c’est?” Je n’ai aucun problème pour manger au restaurant, ou même prendre des tapas en apéro…même si je ne suis pas un oiseau de nuit (bon sang, je suis en train de me faire une réputation, là!…).
    Samedi prochain, je vais au théâtre avec mon compagnon et nos grands enfants, ambiance très cool et festive dans ce théâtre où l’on prendra l’apéro pendant la pièce, avec des planches de charcuteries commandées. J’ai demandé si je pouvais en consommer; la personne que j’ai eue au téléphone s’est tout de suite renseignée, c’est OK, no gluten. J’ai pu voir au passage que c’était un très bon charcutier de Toulouse qui fournissait les produits. On aime vraiment manger ici, il y a beaucoup d’initiatives comme le Salon de la Qualité Alimentaire avec une majorité de produits bio et très bons. L’influence de l’Espagne proche est aussi très forte et bénéfique: les charcuteries que j’achète en grande distribution, pour continuer sur le sujet, sont sans gluten et souvent sans lactose aussi quand elles sont espagnoles. Quand je dois manger au restaurant, j’appelle avant, comme tous les cœliaques je suppose, et j’y vais ou pas en fonction de la capacité à comprendre que manifeste le restaurateur. Le “oui, oui, aucun problème” ne me rassure pas plus que le “le gluten, c’est du glucose?” (un restaurateur nancéien). Un interlocuteur impliqué, qui veut comprendre et bien faire quand il ne sait pas, est l’idéal. Dans le quartier Montparnasse à Paris, on avait le temps de prendre un repas tranquillou entre deux trains. On a choisi une brasserie agréable. Le serveur a été au top, il connaissait le gluten mais de loin. Du coup, je suis allée en cuisine où le cuisinier m’a montré la composition d’une sauce pour savoir s’il pouvait la prendre. Quand tout le monde est sincère, c’est le top. Je trouve scandaleux la légèreté du serveur dont vous parlez… bon courage à votre fille, chez moi, tout le monde mange sans gluten quand il peut…c’est meilleur!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils